p
Un vendeur du Darknet a été interpellé aux Etats-Unis

Un vendeur du Darknet a été interpellé aux Etats-Unis

Sherman Jackson, 28 ans, a été condamné à la prison pour trafic illicite d’armes à feu via le darknet.

L’homme d’Atlanta a été reconnu coupable, avec trois autres trafiquants, d’avoir utilisé le deepweb pour le trafic illégal d’armes.

Selon la cour, Sherman Jackson et ses complices étaient en activité depuis 2013.

Ils ont mis en place une boutique sur le darknet et ont efficacement augmenté leurs ventes. Le magasin, appelé « Cherry Flavor » proposait des articles à des prix abordables, comme des pistolets Glock pour 3400€. Ils ont obtenu leurs armes sur Internet à des prix plus bas, ce qui leur a permis de faire suffisamment de profits pour rester dans ce business plusieurs années.

Les trafiquants d’armes à feu ont réussi à vendre environ 70 armes à feu dans 10 pays.

Selon le U.S. Attorney’s Office, une enquête a été menée par le Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms, and Explosives (ATF) avant que les quatre trafiquants d’armes à feu ne reçoivent leur jugement final.

Le rôle de l’ATF dans les raids sur le marché de Darknet

Arthur Peralta, l’agent de l’ATF responsable de ce dossier, a déclaré que les vendeurs d’armes à feu, que ce soit aux États-Unis ou à l’échelle internationale, doivent comprendre qu’il y a de graves répercussions sur leurs activités. Il a ajouté que l’ATF restera en première ligne pour identifier, enquêter et arrêter les trafiquants d’armes sur le darknet.

L’enquête qui a conduit à l’arrestation de Jackson et de ses complices par l’ATF a également été lancée dans plusieurs autres pays, dont l’Australie, l’Allemagne, le Canada, la Zambie, l’Autriche, les Pays-Bas et d’autres encore. Le trafic illicite a été une préoccupation majeure en Europe, en particulier au Royaume-Uni, car les criminels trouvent que le darknet est une entrée facile pour de telles activités.

La défense de Jackson, vendeur sur le Darknet

Sherman Jackson a plaidé coupable à ce chef d’accusation et a été condamné à un an et neuf mois de prison. Sa peine est également assortie de deux ans de liberté surveillée.

Gerren Jackson a été condamné à deux ans et neuf mois le 9 janvier 2018, après avoir plaidé coupable du trafic d’armes à feu en provenance des États-Unis. Brendan Person, un autre complice, a également été condamné à deux ans et trois mois de prison après avoir plaidé coupable au trafic d’armes en provenance des États-Unis.

Enfin, William Jackson a bénéficié de deux ans de probation le 17 octobre 2017. Il a été reconnu coupable de trafic de marchandises illicites en provenance des États-Unis. Ils sont tous assujettis à la clause de libération sous surveillance de deux ans.

Ces sentences ont pour but d’envoyer un message fort aux autres trafiquants, à savoir que les marchés du darknet ne garantissent pas une sécurité à 100% pour ces vendeurs illégaux.

Un résumé de leurs opérations antérieures

L’an dernier, Gerren Johnson et William Jackson ont été inculpés après que les autorités américaines aient intercepté certains de leurs colis envoyés via les services postaux. Ils ont réussi à envoyer 50 colis d’armes à feu dans 12 pays après que les acheteurs aient passé commande sur le Deepweb.

Une enquête plus poussée a mené à la découverte de 17 colis d’armes à feu commandés qui ont été envoyés à des clients dans le monde entier. De nombreux éléments de preuve ont été trouvés contre Johnson et Jackson, et il a été prouvé qu’ils se sont livrés à la vente d’armes à feu sans permis et au trafic de marchandises en provenance des États-Unis.

Les commentaires sont clos.