Prostate et andropause

Prostate et andropause

Deux plantes se révèlent particulièrement efficaces dans les troubles de la prostate, le Saw Palmetto et les graines de courge.

Chez la femme, la ménopause signe la fin des règles, pas celle du désir sexuel.
Chez l’homme, l’andropause n’est pas marquée par un événement précis, à la différence de la ménopause, mais par une diminution progressive et lente des capacités sexuelles. Les affections chroniques capables d’interférer sur la sexualité sont nombreuses et complexes. L’éventail est large allant du diabète à l’alcoolisme, de l’hypertension aux cancers génito-urinaires en passant par les troubles vasculaires de la sphère génitale.

A quoi sert la prostate ?

La prostate est une glande de 15 à 20 grammes, grosse comme une châtaigne. Elle est située sous la vessie, précisément dans la zone où celle-ci forme un entonnoir et se poursuit par le canal de l’urètre, qui permet d’évaluer les urines à l’extérieur.

Quel est son rôle ?

Elle est impliquée dans la fertilité, car elle sécrète le liquide prostatique, substance nutritive composée d’enzymes, de sucres, de protéines et de graisses qui améliore la qualité du sperme. La prostate joue aussi un rôle anatomique, puisqu’avec sa position « stratégique », elle maintient la vessie en place.

Les pathologies de la prostate.

La prostatite touche essentiellement l’homme jeune. C’est une inflammation sèvre se manifestant par des frissons, une température élevée et des troubles urinaires aigus.
L’hypertrophie bénigne de la prostate, encore appelée adénome, touche environ les deux tiers des hommes à partir de la cinquantaine. C’est une maladie sans gravité. Elle n’évolue pas en cancer contrairement à ce que les patients imaginent.
Le cancer de la prostate frappe généralement au-delà de 65 ans et se manifeste, parfois lui aussi, par des difficultés urinaires.

La phytothérapie, une place de choix.

Les baies du Saw Palmetto ont une longue histoire dans la tradition des médecines naturelles. Elles ont toujours été utilisées pour les problèmes urinaires.
Le Saw Palmetto, à travers ses agents actifs, a comme effet principal d’inhiber l’Enzyme 5 alpha réductase (cette enzyme produit le DHT qui est un stéroïde dont l’action est d’enfler la prostate). Il n’a aucun effet secondaire et il inhibe tous les métabolites de la testostérone. Ses baies sont également riches en Zinc, éléments indispensables en cas de trouble de la prostate.
La plupart des études montrent que les patients doivent prendre du Saw Palmetto pendant au moins six mois.
Le Saw Palmetto est encore plus efficace s’il est combiné à d’autres plantes comme la graine de courge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *